Un problème de communication avec Campagne de Caux ?

mon goderville, mongoderville, vattetot sous beaumont

Si certains élus communautaires avaient pour habitude de traiter des sujets en direct avec les agents de l’intercommunalité ou le vice-président concerné par l’affaire, le Maire de Vattetot-sous-Beaumont s’est vu refuser cette prérogative en mai dernier. Une proximité qui facilitait pourtant les échanges et qui permettait une certaine réactivité selon lui.

La raison officielle invoquée ? De trop nombreuses questions posées par l’élu et un souci de centralisation des demandes de la part de l’administration. M. Niepceron a donc été sommer d’adresser désormais ses requêtes par écrit directement à Franck Rémond, Président de la Communauté de Communes. Deux mois après la mise en place de cette nouvelle procédure qui ne semble pas avoir été généralisée à l’ensemble des élus communautaires, M. Niepceron reste toujours perplexe.

Lors du Conseil communautaire de juin dernier, il a fait lecture d’une note dans laquelle il s’interrogeait sur la confiance du Président envers ses agents et ses vice-présidents et sur la notion de proximité mise en avant pour justifier de l’intérêt de ne pas rejoindre une autre intercommunalité. Dans un courrier officiel adressé à M. Rémond, M. Niepceron n’a pas manqué non plus de rappeler que ses différentes demandes étaient fondées et qu’une partie des courriers restait sans réponse, d’où parfois une certaine insistance de sa part.

L’élu ne comprend pas pourquoi il ne peut pas passer en direct avec des agents communautaires alors même que leurs coordonnées professionnelles sont indiquées explicitement sur le site internet de Campagne de Caux. Sa position en tant qu’élu communautaire serait-elle handicapante par rapport à un habitant lambda du territoire ?