L’absence de démocratie locale est un problème

coup-de-gueuleUn article sur le site www.huffingtonpost.fr met en avant l’importance du citoyen dans le processus de décision. Il y est bien évidemment question de la réforme territoriale mais le principe peut et devrait s’appliquer à bon nombre de thématiques notamment municipales.

N’est-il pas préférable de prendre le pouls, de demander l’avis des personnes concernées avant de prendre des décisions ? Bien que l’élu trouve sa légitimité dans le résultat des urnes, il n’a pas la science infuse, principalement dans les communes qui n’ont pas de services dédiés (techniques, scolarité, sport…). La plupart du temps, les élus ne sont même pas directement concernés par les questions qu’ils traitent et pour lesquelles parfois des sommes importantes peuvent être engagées. Pourquoi dans ce cas ne pas créer un groupe de réflexion comportant à la fois des élus et des personnes de la société civile directement concernées par le sujet ou spécialiste en ce domaine ?

Il faut impliquer le citoyen. Le former peut être nécessaire, l’informer est un devoir. Sans communication, il ne peut y avoir de citoyen averti. Certaines communes devraient y penser. La mise en place de la démocratie locale, loin d’être une atteinte aux prérogatives des élus, ne pourra que les servir dans l’exercice de leurs fonctions.

A bon entendeur…

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.