Fabrice Carron et son bélier Boulonnais au Salon de l’Agriculture [Daubeuf-Serville]

Eleveur sélectionneur depuis 22 ans de moutons Boulonnais, Fabrice Carron n’en a pourtant pas fait son métier. Second de cuisine dans un collège, c’est sa passion depuis tout jeune pour l’agriculture qui l’a rapidement mené à l’élevage puis à la compétition. Très tôt il achète un corps de ferme et rapidement son choix se porte sur cette race en raison de sa docilité, sa rusticité mais aussi et surtout pour la qualité de sa viande et de sa laine.

La Bolonnaise est une race ovine originaire du Pas-de-Calais qui est passée de 170 000 têtes en 1920 à 15 000 en 1963. Elle semblait presque éteinte dans les années 80, mais c’était sans compter quelques irréductibles défenseurs qui ont tôt fait de se regrouper pour fonder en 1984 l’association des éleveurs de moutons Boulonnais. Soutenue techniquement et financièrement par le Centre régional de ressources génétiques du Nord-Pas de Calais, l’association est reconnue officiellement depuis 1991. Au-delà de l’affection qu’il porte à ses animaux, Fabrice Carron gère son élevage de façon méthodique, presque scientifique, avec pour objectif de produire des moutons Boulonnais destinés à des professionnels, que ce soit pour la reproduction ou la boucherie.

En 2015 et 2016 il était déjà arrivé deuxième en prix de viande et deuxième en prix de laine. Le bélier qu’il fait concourir cette année au Salon de l’Agriculture a un peu plus d’un an. Les résultats tomberont d’ici la fin du mois…

News Reporter